Press release 14 - Note d’état corporel – Méthodes de communication

Note d’état corporel – Méthodes de communication

 

Drs. Alan Bohan & Tim Keady

Animal & Grassland Research & Innovation Centre,

Mellows Campus, Teagasc, Athenry, Co. Galway.

 

Résumé

SheepNet est un projet, financé par l'Union Européenne, s’intéressant à la productivité ovine. Il implique les six principaux pays producteurs de moutons de l'UE (Irlande, France, Royaume-Uni, Roumanie, Espagne et Italie) et la Turquie. La productivité des brebis (nombre d'agneaux élevés par brebis mise à la reproduction) a été stable au cours des dernières décennies. L'objectif global de SheepNet est de partager les connaissances visant à améliorer la productivité des troupeaux à travers l'Europe. En particulier, il a été démontré que la note d'état corporel a un effet significatif sur les performances des troupeaux.

 

En troupeaux allaitants, l'augmentation d'un point de la note d'état corporel (NEC) au moment de la mise à la reproduction augmente la taille de la portée de 0,13 agneau par brebis et de 0,10 le nombre d'agneaux élevés par brebis suitée. Chez les brebis laitières, l'augmentation d’un point de la NEC au moment de la mise à la reproduction induit une augmentation de la taille de la portée de 0,20 agneau par brebis et de 0,15 le nombre d'agneaux élevés par brebis suitée. Elle augmente également le rendement laitier de 12 kg par lactation chez les brebis adultes.

 

Dernièrement, chaque pays investi dans le projet SheepNet a présenté ses propres techniques pour communiquer sur la Note d’Etat Corporel auprès de l’ensemble des parties prenantes. En synthèse, il existe de nombreuses méthodes de communication pour mettre en avant l’intérêt d’une bonne gestion de l’état corporel des brebis et chacune d’entre elles présente des avantages spécifiques dépendant de la zone géographique et du type de message à transférer.

 

Le séminaire final de SheepNet se tiendra en France en septembre 2019. Les professionnels souhaitant y participer peuvent s’enregistrer en ligne sur le site internet de SheepNet.

                           

SheepNet est un projet financé par l'Union Européenne (UE), qui s’intéresse à la productivité ovine. Il implique les 6 principaux pays producteurs de moutons de l'UE (Irlande, France, Royaume-Uni, Roumanie, Espagne et Italie) et la Turquie. La productivité des brebis (nombre d'agneaux élevés par brebis suitée) ne s'est pas améliorée en Irlande au cours des dernières décennies. L'objectif global de SheepNet est de mutualiser les connaissances disponibles entre l’ensemble des parties prenantes afin d'améliorer la productivité des troupeaux en Europe. Il a notamment été démontré que la note d’état corporel (NEC) a un impact significatif sur la productivité des brebis et les performances ultérieures de leurs agneaux. La gestion de la NEC est un point important de la conduite d’élevage en élevages ovins dans toute l'Europe, quel que soit le système de production.  La note d’état corporel est une mesure de l'état des réserves corporelles de la brebis. Elle est évaluée sur une échelle de 1 à 5, 1 étant le niveau le plus faible et 5 étant le niveau d’engraissement le plus élevé. La mesure de la NEC se fait par palpation. Elle ne nécessite aucun équipement spécifique. Elle est facile à apprendre et prend en compte les différences de poids des brebis dues à l'âge, à la race ou au stade de gestation.

 

Avoir un troupeau au bon niveau de Note d’Etat Corporel avant mise à la reproduction (3,5 à 4,0 chez les ovins viande, 3,00 à 3,50 chez les ovins laitiers) permet d’augmenter le nombre d'agneaux élevés par brebis en raison d’une prolificité accrue et de taux d’infertilité réduits. Chez les ovins viande, l'augmentation d’un point de NEC au moment de la mise à la reproduction (dans un intervalle compris entre 2,5 et 4) augmente la taille de la portée de 0,13 agneau par brebis et le nombre d'agneaux élevés par brebis mise à la reproduction de 0,10. Chez les brebis laitières, l'augmentation d’un point de NEC au moment de la mise à la reproduction (entre 2,5 et 4) permet d’augmenter la taille de la portée de 0,20 agneau par brebis et le nombre d'agneaux élevés par brebis de 0,15, tout en augmentant le rendement laitier de 12 kg par lactation chez les brebis adultes.

 

L'objectif principal du projet SheepNet est de mutualiser les connaissances disponibles, d'où l'importance d'une communication efficace entre les parties prenantes, entre et dans les pays investis sur ce sujet. Dans le cadre d'un récent atelier transnational en Sardaigne, chaque pays a présenté les stratégies de communication efficaces mises en œuvre pour diffuser l’intérêt et les modalités d'utilisation de la NEC comme outil de gestion.

 

La presse agricole est l'une des principales sources d’information utilisées par les parties prenantes pour disposer d’informations techniques actualisées. Le recours à des articles de presse permet de diffuser des informations ciblées, à des moments précis de l'année, lorsqu’elles sont les plus pertinentes pour les intervenants. Les articles de presse sont également rédigés de manière moins formelle que les articles de recherche ou les rapports techniques, ce qui permet d’insérer des images et des diagrammes qui améliorent kla compréhension et la diffusion des messages. La presse agricole telle que l'Irish Farmers Journal, Farming Independent, Farmers Weekly et le Scottish Farmer s’appuient à la fois sur des journaux/magazines et des plateformes en ligne pour communiquer sur l'importance de la NEC auprès des professionnels. Les plateformes en ligne proposent des vidéos de démonstrations et des interviews sur ce sujet.

 

Des articles diffusés dans des revues techniques/professionnelles (presse nationale, régionale ou articles en accès libre en ligne) sont également utilisés pour communiquer sur l’intérêt de la gestion de la NEC. Ces articles fournissent des conseils ciblés, adaptés à la période de l'année/étape du cycle de production. Ils ont pour objectif de vulgariser l’information (données générales et conseils techniques) disponible sur la NEC, d’en faciliter la compréhension et l’accès. Les articles fournissent des outils pédagogiques pour les consultants/conseillers afin de faciliter la formation des agriculteurs et sont publiés jusqu'à 4 fois par an.

 

Les groupes de discussion sont la principale source utilisée par les agriculteurs irlandais pour obtenir des informations. Ces groupes permettent aux éleveurs d'obtenir des conseils et des indications concrètes sur la NEC. Ils leur permettent d’échanger entre eux et de partager leurs idées, entre pairs. Des séminaires/ateliers et des journées de formation sont également largement utilisés pour communiquer sur l'importance de la gestion de la NEC. Ces ateliers sont conçus pour former les producteurs spécifiquement sur ce sujet. Ils permettent de disposer d’une vue d'ensemble des principales difficultés dans la gestion de la NEC à chaque étape du cycle de production. Ils permettent aux conseillers/éleveurs de s'étalonner et de valider leurs propres techniques. Selon l'atelier, l'objectif peut être soit de former des conseillers soit de former directement les éleveurs. Les ateliers permettent aux chercheurs et aux conseillers de communiquer directement avec les éleveurs, ce qui permet une communication à double-sens.

 

Les documents récapitulatifs, les posters et les brochures sont largement utilisés dans tous les pays. Ils fournissent une description approfondie des avantages et des méthodes de gestion de la NEC. Des synthèses sont diffusées à l’occasion d'événements publics et sont également disponibles en ligne. Elles permettent à la fois de mettre en avant les principales étapes de gestion de la NEC en recourant à des photos/diagrammes (lecture facilitée), et de diffuser des références techniques pour une lecture ultérieure plus approfondie. Des diapositives sont disponibles en accès libre. Ces outils de formation pour les conseillers, les techniciens et les éleveurs donnent des références sur l’intérêt et les méthodes de gestion de la NEC en utilisant des images et des schémas favorables à la communication des messages. Une frise chronologique, disponible à la fois en ligne et en format  papier, permet aux éleveurs de gérer la NEC des brebis au fil des 12 mois de l'année. Elle fournit aux éleveurs des conseils pour chaque période de l'année et la version en ligne permet d’ajouter des vidéos en complément.

 

En résumé, il existe de nombreuses méthodes de communication sur la gestion de l'état corporel et chacune a un intérêt en fonction de la région et/ou du type de message à transférer.

 

Le séminaire final du réseau SheepNet se tiendra en France du 2 au 5 septembre 2019. Les professionnels intéressés peuvent s'inscrire en ligne sur le site de SheepNet. Le réseau SheepNet est ouvert à tous les pays de l'UE, à l’ensemble des parties prenantes et aux producteurs ovins. Pour plus d'informations :

rejoignez-nous!

partenaires

Date