Press release 6 - Sheepnet se rend en Nouvelle-Zélande pour échanger des connaissances et des expériences

Sheepnet se rend en Nouvelle-Zélande pour échanger des connaissances et des expériences

 

Dr Tim Keady

Animal & Grassland Research & Innovation Centre,

Mellows Campus, Teagasc, Athenry, Co. Galway.

 

Résumé

SheepNet est un projet financé par l'UE sur la productivité de la viande ovine et impliquant les 6 principaux pays producteurs de l'UE (Irlande, France, Royaume-Uni, Roumanie, Espagne et Italie) et la Turquie. La productivité des brebis (nombre d'agneaux élevés par brebis) est restée stable au cours des dernières décennies. Les Animateurs Nationaux de SheepNet se sont récemment rendus en Nouvelle-Zélande dans le but d'échanger des connaissances et des expériences sur la manière d'améliorer la productivité des brebis.

 

La Nouvelle-Zélande produit 0,47 million de tonnes de viande ovine par an et est le deuxième exportateur mondial de viande ovine. L'UE représente 44% de la valeur totale des exportations d'agneau de Nouvelle-Zélande, les principaux marchés de l'UE étant le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas, la France et la Belgique. En dehors de l'UE, la Chine, les États-Unis, le Canada et l'Arabie Saoudite sont les principaux marchés.

 

Il y a actuellement un total de 27,6 millions d’ovins, dont 18,1 millions de brebis reproductrices. Alors que le nombre d’ovins en Nouvelle-Zélande a diminué de 52% depuis 1990, la quantité de viande ovine produite n’a diminué que de 8% en raison de l’augmentation du poids de carcasse des agneaux et du nombre plus élevé d’agneaux par brebis.

 

L'équipe SheepNet a visité plusieurs fermes. Les troupeaux ovins sont nombreux et les agneaux sont élevés à l'extérieur. Le troupeau moyen est d'environ 2800 brebis. Les brebis hivernent sur des cultures (navets, chou frisé…) et sur des pâturages prolongés (différés). Pour lutter contre les parasites internes, les producteurs utilisent couramment des produits contenant une combinaison de principes actifs. Beaucoup de fermes ovines ont un atelier de bovins allaitants à l'herbe après les ovins. Les ovins lait suscitent un intérêt croissant en raison des nouveaux marchés, des investissements et de la diversification des produits.

 

SheepNet tiendra son prochain atelier transnational en Sardaigne en novembre prochain. Les parties prenantes intéressées à participer peuvent s'inscrire en ligne sur le site Web SheepNet.

 

                  

La productivité des brebis (nombre d'agneaux élevés par brebis), qui est statique depuis quelques décennies, est une combinaison du succès de la reproduction, de la survie embryonnaire et de l'agneau et de la taille de la portée. SheepNet est un projet financé par l'UE sur la productivité ovine impliquant les 6 principaux pays producteurs de viande ovine de l'UE (Irlande, France, Royaume-Uni, Roumanie, Espagne et Italie) et la Turquie.

 

Les Animateurs Nationaux de SheepNet se sont récemment rendus en Nouvelle-Zélande dans le but d'échanger des connaissances et des expériences sur la manière d'améliorer la productivité des brebis.

 

Filière ovine en Nouvelle-Zélande

Le nombre d’ovins en Nouvelle-Zélande a diminué de 52% depuis 1990. Toutefois, la quantité de viande ovine produite n'a diminué que de 8% en raison de l'augmentation du poids de carcasse des agneaux et du nombre plus élevé d'agneaux par brebis. Il existe actuellement un total de 27,6 millions d’ovins, dont 18,1 millions de brebis reproductrices. Le poids moyen de carcasse d'un agneau est de 18,4 kg. Le nombre d'agneaux élevés par brebis est de 1,28.

 

La Nouvelle-Zélande produit 0,47 million de tonnes de viande ovine chaque année et est le deuxième exportateur mondial de viande ovine, exportant 97% de sa production. La production de viande ovine représente environ 2,8 milliards de dollars néo-zélandais (1€ = 1,72 NZD). Actuellement, 98% de l'agneau est exporté sous forme de morceaux et seulement 2% sous forme de carcasses. L'UE représente 44% de la valeur totale des exportations d'agneau de Nouvelle-Zélande, les principaux marchés de l'UE étant le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas, la France et la Belgique. En dehors de l'UE, la Chine, les États-Unis, le Canada et l'Arabie Saoudite sont les principaux marchés.

 

La Nouvelle-Zélande est le troisième producteur mondial de laine et produit 9,5% de la production mondiale.

 

Visites à la ferme

L'équipe SheepNet s’est rendue dans plusieurs fermes au cours de leur visite. Voici un résumé des fermes visitées:

  1. Les troupeaux ovins de Nouvelle-Zélande sont de grande taille et les agneaux sont élevés à l’extérieur. Le troupeau moyen est d'environ 2800 brebis.
  2. Romney est la race ovine la plus commune. Le Romney et les races croisées avec le Romney (Perendale, Coopworth) représentent environ 82% de la population de brebis. Les Mérinos et Corridale (une race croisée avec le Mérinos) représentent environ 8% de la population de brebis
  3. Au cours de notre visite, les producteurs recevaient 7,50 NZD/kg de carcasse d’agneau et 2,80 NZD/kg de laine.
  4. De nombreuses régions du pays connaissaient une grave sécheresse.
  5. LA Note d’Etat Corporel cible des brebis au moment de la lutte est comprise entre 3 et 3,5.
  6. Certains troupeaux ont un nombre d’agneaux dénombrés à l’échographie et un nombre d'agneaux élevés par brebis jusqu'à 2,4 et 1,7, respectivement.
  7. Les brebis sont hivernées sur des cultures (navets, chou frisé…) et des pâturages prolongés (différés).
  8. Les agneaux sont traités contre les parasites internes à l'aide de produits contenant une combinaison d'ingrédients actifs.
  9. De nombreuses fermes ovines ont un atelier de bovins allaitants au pâturage à la suite des ovins.
  10. Il y a un intérêt pour les ovins laitier et ce secteur est en augmentation en raison du développement de nouveaux marchés, de l'investissement et de la diversification des produits. Dans les fermes ovines laitières, les agneaux sont élevés artificiellement.

 

SheepNet établira un échange durable de connaissances scientifiques et pratiques existantes, de technologies innovantes et de meilleures pratiques permettant d’améliorer la productivité des ovins parmi les agriculteurs, les conseillers, les consultants, les chercheurs et d’autres parties prenantes.

 

SheepNet tiendra son prochain atelier transnational en Sardaigne en novembre prochain. Les parties prenantes intéressées à participer peuvent s'inscrire en ligne sur le site Web SheepNet.

 

SheepNet est ouvert à tous les pays de l’UE, aux parties prenantes, aux producteurs ovins. Pour plus d'informations:

rejoignez-nous!

partenaires

eu

Date