Poids de naissance optimal selon la taille de la portée

Fiche résumé

 

Poids de naissance optimal selon la taille de la portée

 

Le poids de naissance optimal est celui qui minimise la mortalité des agneaux et avec lequel les agneaux naissent avec un minimum d’assistance (http://sheepnet.network/node/91).

L’objectif est de produire des agneaux au poids de naissance optimal. Pourquoi ?                

  1. Chaque gain de 0,5 kg de poids de naissance entraine une augmentation d’1,7 kg du poids au sevrage.
  1. Le poids de naissance des agneaux impacte leur mortalité comme montré sur la Figure 1. Indépendamment de la taille de la portée, lorsque que le poids de l'agneau à la naissance augmente la mortalité commence par diminuer puis se stabilise autour d’un poids optimal, qui varie en fonction de la taille de la portée. Par la suite, lorsque le poids à la naissance dépasse cet optimum, la mortalité des agneaux augmente à nouveau - probablement en raison de difficultés juste avant et pendant la mise bas. Le poids optimal à la naissance pour les agneaux nés doubles représente 93% de celui des simples ; la proportion correspondante pour les triples est de 78%.

 

Figure 1.  Relation entre le poids de naissance et la mortalité totale d’agneaux nés simples, doubles ou triples

Relation entre le poids de naissance et la mortalité totale d’agneaux nés simples, doubles ou triples

(Hanrahan and Keady, 2013)

Facteurs influençant le poids de naissance

  1. Le sexe : les males sont plus lourds (environ 0,2 kg) que les femelles.
  2. Le type génétique des brebis : les brebis d’un poids plus important produisent des agneaux plus lourds.
  3. La taille de la portée : chaque agneau supplémentaire réduit le poids de naissance d’environ 20%.
  4. L’alimentation : le niveau de l’alimentation offerte aux brebis en fin de gestation impacte le poids de naissance (http://sheepnet.network/node/216).

Bénéfices liés à l’obtention du poids de naissance optimal

L’obtention du poids de naissance optimal :

  1. Réduit le travail lié d’une part aux difficultés d’agnelage générées par des agneaux trop lourds et d’autre part aux soins supplémentaires demandés par les agneaux trop petits.
  2. Réduit la mortalité des agneaux.
  3. Améliore la productivité du troupeau et donc sa rentabilité.

Source : Teagasc (essais conduits à Athenry, Irlande)

Information complémentaire :

https://www.teagasc.ie/media/website/publications/2017/nutrition-during-pregnancy-Farm-Indo-Jan-2017.pdf

agneaux

 

 

 

Publish Date
Pays d'origine