Institut National de Recherche Agronomique, INRA, France

inra

Le partenaire INRA se compose de 3 unités de recherche. L’unité de recherche commune (JRU), UMR 1225 “Interactions hôte-pathogène” est sous la supervision de l’INRA Division “Santé Animale” (AHD) et de l’Institut National Polytechnique – Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse (INP-ENVT). L’objectif principal du JRU est de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents du processus d’infection, à différents niveaux (du gène au système), avec pour but final de fournir une connaissance générique et opérationnelle pour leur contrôle. Les activités de recherche du JRU1225 sont orientées sur des missions. La stratégie générale du JRU est d’adresser les questions innovatrices et scientifiquement pertinentes par rapport aux maladies infectieuses, en réponse aux problèmes vétérinaires majeurs et/ou aux problèmes de santé publique. Ces dernières années, les efforts du JRU se sont portés sur une vue plus intégrée des questions scientifiques, afin de comprendre de manière précise mais plus globale les processus de l’infection, en prenant en compte non seulement le pathogène, mais aussi leur environnement. En 2009, l’unité technique commune (JTU) “UMT Santé des Troupeaux de Petits Ruminants” a été développée en collaboration avec IDELE pour permettre et faciliter le transfert pratique et appliqué des connaissances venant de la recherche de haut niveau vers les éleveurs, les techniciens et les vétérinaires, et d’adresser toutes les questions scientifiques et techniques posées par ces acteurs de la production des petits ruminants. Au sein de ce programme, un des sujets est l’amélioration de la productivité des ovins, particulièrement la mortalité des agneaux.

L’unité de recherche “physiologie de la reproduction et du comportement” est un centre INRA situé à Tours (Nouzilly). L’unité de recherche publie plus de 350 articles scientifiques annuellement. Des recherches intégrées et prédictives sur les fonctions reproductives y sont développées, ainsi que des recherches ayant trait aux comportements émotionnel, social et sexuel. Les programmes académiques et appliqués concernent principalement les ruminants domestiques et les oiseaux. Une approche multidisciplinaire qui combine la neuroendocrinologie, la biologie moléculaire, la neuroscience et l’éthologie, renforce le cadre théorique de ces travaux, par le biais de biologie comparative. L’UMR PRC est impliquée dans l’UMR1225 “Interactions hôte-pathogène”, avec plusieurs projets de développement et de recherche, y compris OVIN2A/metaprogram INRA GISA Whelp. Le rôle clef de l’UMR PRC au sein du réseau SheepNet sera de fournir les dernières connaissances scientifiques et conseils pratiques au sujet des techniques innovatrices de reproduction, ainsi que des pratiques de gestion pour des systèmes d’élevage durable, et ce à trois niveaux : efficacité de la reproduction animale (production de gamètes, intégration des cellules et fertilité, effet mâle), risques environnementaux (changements climatiques, perturbateurs endocriniens) et bien-être des animaux (conditions d’élevage, survie néonatale).

Le laboratoire de Génétique, Physiologie et Systèmes d’Elevage (GenPhySE) fait partie des divisions Génétique Animale et Physiologie de l’INRA. La mission de la division Génétique Animale est d’étudier le contrôle génétique des traits importants pour la production animale, contribuant ainsi aux connaissances sur la biologie animale intégrée, et de développer des méthodes quantitatives et génomiques, ainsi que des outils pour l’amélioration génétique et la conservation des populations animales.