Département de Recherche sur les Productions Animales d’Agris (Sardaigne, Italie)

agris

Le département de recherche sur les productions animales d’Agris Sardaigne est un organisme de recherche, d’innovation et de transfert technologique qui dépend du Gouvernement Régional de Sardaigne, et dont le but est de développer le secteur de l’élevage en Sardaigne. Il est composé de 79 employés, dont 18 sont des chercheurs permanents. Il est organisé en 4 unités de recherche : Génétique et Biotechnologies, Nutrition Animale, Reproduction et Systèmes d’élevage.

Le département gère 4 fermes expérimentales :

• Bonassai : 323 ha (ovins et caprins) ;

• Foresta Burgos : 987 ha (races locales de bovins et caprins) ;

• Macomer : 147 ha (race locale ovine en voie d’extinction - Pecora Nera di Arbus) ;

• Monastir : 172 ha (troupeau génomique de la race ovine Sarda)

Le département collabore avec l’association italienne des éleveurs ovins (ASSONAPA) pour la gestion du

Centre d’Insémination Artificielle de Bonassai, avec une moyenne de 70 béliers utilisés annuellement dans les programmes d’IA. Chaque année, 5000 inséminations sont faites et les données de fertilité des troupeaux concernés (environ 180) sont analysées avec des procédures statistiques pour évaluer les résultats de l’IA et de l’insémination naturelle. L’équipe génétique gère aussi l’indexation génétique de la race ovine Sarde et étudie l’application des outils génomiques pour l’amélioration génétique de cette race. Dans le cadre de cette étude, l’équipe fait des GWAS sur les principaux traits économiques en analysant l’ADN avec le laboratoire de Porto Conte Ricerche. L’équipe a aussi été impliquée dans le projet FP7 “3SR-Sustainable Solutions for Small Ruminants”, en développant des marqueurs génétiques durables pour les mammites, la résistance aux nématodes et les taux d’ovulation, en partenariat avec l’INRA, l’Institut Roslin et PTP.

Le laboratoire de reproduction est équipé de microscopes, incubateurs, chambre stériles pour la fertilisation. Les principales activités de recherche de l’équipe de reproduction sont : biotechnologie de la reproduction (production d’embryons in vitro et in vivo), technologie de préservation du sperme (frais et congelé), et physiologie de la reproduction chez les ovins et caprins. Ces dernières années, l’équipe a réalisé des études sur la gestion durable de la reproduction sans l’usage d’hormones.

Les principaux axes de recherche de l’équipe de nutrition animale concernent l’étude de méthodes et le développement de technologies pour améliorer l’efficacité de la nutrition, notamment sur les pâtures. Des études récentes ont porté sur l’augmentation de la fertilité et la prolificité des ovins laitiers, en utilisant le flushing avec des graines de lupin ou des mélanges glycogéniques, en association avec l’effet bélier.

Le département fournit un support scientifique à l’association régionale des éleveurs (ARAS) et à l’association italienne des éleveurs ovins (ASSONAPA). ARAS (avec ses 250 techniciens agronomes et vétérinaires) fournit un service de conseil à environ 6000 agriculteurs et gère de grandes bases de données sur la production, la qualité et la fertilité, au niveau de la ferme. ASSONAPA s’occupe des programmes nationaux d’amélioration génétique pour les ovins et caprins, et gère de grandes bases de données avec des informations individuelles sur la production et la reproduction